Chaînes vidéos

     

  • Massimo Fini

    L’ennemi mortel d’une oligarchie n’est pas tant une autre oligarchie, avec laquelle on peut toujours trouver un accord, mais plutôt le peuple que l’on vampirise pour qu’il puisse continuer à croire, ou au moins à feindre de croire au jeu.
  • Joseph Tainter

    Lorsque le moteur de l'économie mondiale tousse et hésite, comme il le fit en 2008 avec une gigantesque crise bancaire et monétaire, les experts se demandent si, cette fois-ci, la fin de tout est réellement proche. Mais, au juste, quand et pourquoi les états, les empires et les civilisations s'effondrent-ils ?
  • Piero San Giorgio

    Piero San Giorgio relate le témoignage de femmes qui ont toutes fait le choix de rester libres, autonomes et indépendantes, afin de faire du XXIe siècle un âge enfin adulte et intelligent pour les femmes, les hommes et leurs familles.
  • Antony Sutton

    Les financiers de Wall Street ont toujours désiré s’étendre le plus possible et s’organiser à l’échelle globale... Les gouvernements du monde doivent être socialistes afin que le pouvoir de fait soit aux mains des banquiers.
  • Francis Cousin

    A l’heure où les troubles sociaux d’envergure, qui partout s’annoncent, menacent l’organisation inhumaine de l’ordre existant, l’auteur tient à dire qu’il n’est pas indifférent de rappeler que toutes les politiques de la raison marchande sont, de l’extrême droite à l’extrême gauche du Capital, l’ennemi absolu et définitif de toute joie humaine véridique.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Russophobie 2.0

ImprimerE-mail
La Russie, de par son opposition systématique aux Etats-Unis depuis l’arrivée de Vladimir Poutine à la tête du Kremlin, a été choisie pour tenir le rôle de bouc émissaire...
Prix:
Prix : 19,00 €
Auteur : Giulietto Chiesa
Description du produit

La crise globale dans laquelle est plongée l’Occident est à la fois économique, financière, écologique, morale et politique. Le leadership des Etats-Unis est de plus en plus contesté et l’Union européenne est dans la tourmente.

À ce stade, tout est bon pour éviter de dire la vérité : Oui, le système occidental est moribond et son effondrement est proche. Et quand un pouvoir est fragilisé, il cherche un responsable à désigner à son peuple, un ennemi vers qui détourner une colère qui pourrait, sans cela, s’abattre sur ses dirigeants.

Ainsi, la Russie, de par son opposition répétée aux Etats-Unis depuis l’arrivée de Vladimir Poutine à la tête du Kremlin, a été choisie pour tenir le rôle de bouc émissaire : La guerre en Ukraine, les sanctions économiques, la négation du rôle des russes dans la victoire contre le nazisme, la diabolisation quasi-systématique de la part des médias occidentaux ; tout confirme que c’est bien cette option qui a été prise.

Pourtant, les choses changent. L’intervention de la Russie contre l’expansion de l’Etat islamique et la dénonciation des rôles ambigües de l’Arabie Saoudite, du Qatar ou de la Turquie ont pris de cours la diplomatie occidentale et l’ont conduite à accentuer la propagande antirusse. 

Mais l’opinion mondiale est de moins en moins disposée à céder à cette « russophobie ».
De nombreux pays dans le monde commencent à se détourner des américains et des européens pour se tourner vers les russes. Car il apparait de plus en plus que la Russie pourrait être la seule puissance capable de faire dévier de la catastrophe finale le train fou de la mondialisation.

212 pages

Giulietto Chiesa est un homme politique, auteur et journaliste italien.
Il a notamment écrit sur la dissolution de l’URSS, les attentats du 11 septembre 2001 et sur l’impérialisme états-unien.
Ancien député au Parlement européen (2004-2008) et ancien correspondant de « L'Unità » et de « La Stampa à Moscou », il s'est lié à Mikhaïl Gorbatchev et a fondé avec lui le « World Political Forum ». Il est fréquemment invité sur les grandes chaines de télévision russes.
Dans ce livre, il défend la vision d’un monde multipolaire et dénonce les stratégies médiatiques et politiques occidentales visant à empêcher la Russie de jouer son rôle historique de contre-puissance. 


Également disponible en format


Entretien entre Piero San Giorgio et Giulietto Chiesa :



Giulietto Chiesa : 

« Une Europe schizophrénique aux ordres des USA dans un G7 sans Poutine »

11 juin 2015, alors que le G7 se tient en Allemagne sans Vladimir Poutine qui n'est pas invité, le journaliste italien Giulietto Chiesa commente la situation en Europe et les manoeuvres américaines pour déclencher ou relancer de nouveaux conflits au coeur même de l'Europe, le tout avec le consentement apparent de tous les principaux dirigeants européens.

« ZÉRO - Enquête sur le 11 Septembre » 
Un film de Giulietto Chiesa, Franco Fracassi, Thomas Torelli, Francesco Trento, et Paolo Jormi Bianchi