« 2030 » est un voyage extraordinaire dans le temps et l’espace

Publié le : 18/05/2016 00:30:20
Catégories : Recensions

Sous la forme d’une lettre écrite à son petit-fils, qu’il ne devra lire qu’en 2030, lorsqu’il aura 15 ans, l’auteur nous livre des fragments de sa vie de globe-trotteur, dans une ode émouvante à la Beauté et aux richesses culturelles de l’humanité. Si l’art de la lecture est un « art de la vie », alors les générations futures doivent puiser dans les livres la transmission existentielle (des armes défensives) qui pourra les guider dans le monde turbulent qui se prépare à eux.


2030 est aussi un parcours initiatique dans la Chine antique et l’Asie centrale bouddhistes, autant de clefs pour comprendre les données et l’enjeu des Nouvelles Routes de la Soie qui sont en train de réécrire la géopolitique de l’Eurasie.

2030 est une symphonie qui ouvre sur Bob Dylan. Le premier mouvement nous plonge dans la Bibliothèque de Babel de Pepe Escobar, un pèlerinage à travers le temps, dont les guides sont ce que la philosophie et la littérature comptent comme auteurs essentiels. D’abord, un inventaire à la Prévert qui énumère moult références littéraires, Keats, Siddhartha, Shakespeare, Blake, Borges, Baudelaire, Rimbaud, Flaubert, le théâtre de Molière, Dostoïevski, Gogol, T.S. Eliot, Joyce, etc. Ensuite, les « géants » s’interpellent à travers les intervalles déserts du temps, depuis les philosophes grecs, Platon, Socrate et les présocratiques, jusqu’à Nietzsche, en passant par Guattari et Deleuze

2030 est suivi de « Dialogues inactuels », sept conversations entre l’auteur et Jorge Luìs Borges, qui nous plongent en immersion profonde dans la pensée intime de ce grand poète, quelques mois avant sa disparition.

Pepe Escobar est un journaliste brésilien indépendant, correspondant étranger depuis 1985, grand reporter. En août 2000, il est arrêté en Afghanistan par les Talibans. L’année suivante, il interviewe le Commandant Massoud, peu avant sa mort.

Spécialisé dans la couverture de l’arc qui s’étend du Proche-Orient à l’Asie de l’Est, il porte un intérêt particulier à la géopolitique des grandes puissances, aux guerres de l’énergie et à ce qu’il décrit comme Le Nouveau Grand Jeu en Eurasie.Né au Brésil, Pepe Escobar est journaliste indépendant. Reporter de terrain, il est correspondant étranger depuis 1985. Il a vécu à Londres, Paris, Milan, Los Angeles, Washington, Bangkok et Hong Kong. Il vit actuellement entre Paris et Bangkok.

Arrêt sur Info.
13 mai 2016

Partager ce contenu