Quelle stratégie énergétique ? | Par Laurent Ozon

Publié le : 01/03/2017 10:51:45
Catégories : Auteurs , Billets d'actualité , Joseph A. Tainter

Laurent Ozon évoque la théorie des rendements marginaux décroissants de Jospeh A. Tainter dans son article sur les stratégies énergétiques.



Evoquée par Joseph Tainter dans son livre « L’effondrement des sociétés complexes », la théorie des rendements marginaux décroissants pour nos sociétés peut être synthétisée ainsi :

Le poids du financement de la complexité sociale (infrastructures, routes, habitations, éducations, forces de l’ordre, etc.) se renforce à mesure de l’augmentation de l’étendue, du nombre des populations, de leurs divergences d’intérêts et de sensibilité. Dans un premier temps, l’accès à des ressources abondantes et peu chères, permet de ne pas faire peser le coût de cette complexification aux membres de la société. A ce stade, ce processus leur semble profitable. Puis à mesure de la raréfaction des ressources et de l’augmentation de leurs prix, le poids des coûts de fonctionnement du « vivre-ensemble » pèse d’avantage sur ses membres et justifie une augmentation de la pression fiscale. A mesure de cette évolution, si la société ne trouve pas d’accès à de nouvelles ressources abondantes et à bas coûts, le prix du maintien de la complexité dans une société étendue, hétérogène et complexe entraine une dégradation lourde des services et avantages fournis par les institutions, tandis que la pression fiscale continue elle de croître. Pour empêcher sa dislocation, le cœur du pouvoir renforce ses moyens de coercition ou de contrôle (armées, éducation, propagande) et la liberté de ses citoyens, mais ces coûts de fonctionnement supplémentaires pèsent à nouveau sur ses membres en même temps qu’ils renforcent les oppositions. A un certain stade, des composantes de plus en plus nombreuses de la société n’ont plus intérêt à se maintenir dans l’organisation (pertes de liberté, pression fiscale, etc.). La société finit alors par se disloquer dans des ensembles en concurrence, inaugurant de nouveaux cycles économiques, culturels, et civilisationnels.


Lire la suite de l'article sur le blog de Laurent Ozon.

Articles en relation

Partager ce contenu