Évènements

50 ans après Mai 68 : les Gilets Jaunes, prémices d’une nouvelle doctrine

Publié le : 30/11/2018 14:22:32
Catégories : Actualités des éditions Le Retour aux Sources , Auteurs , Evènements , Jean-Michel Vernochet , Lucien Cerise , Pierre-Antoine Plaquevent

De cause à effets... Le caractère spontané du mouvement des Gilets jaunes, devenus fluorescents, est le fruit d’une lente maturation, d’une déconstruction menée de longue date.


De gauche à droite : Lucien Cerise, Jean‐Michel Vernochet et Pierre‐Antoine Plaquevent
lors de la conférence 50 ans de révolutions colorées ! organisée par Culture Populaire.

Pierre Antoine Plaquevent, auteur du livre SOROS et la société ouverte, démontra :

« La volonté des réseaux au pouvoir à vouloir modifier, altérer notre société, fondés par George Soros en particulier, à travers sa nébuleuse d’ONG influentes, a entraîné notre société ethno culturelle homogène vers une société ouverte … », l’« Open Society ».

Lucien Cerise avance de son côté l’idée de « neuro‐piratage de l’Occident chrétien romain », le but étant de dissoudre la voie souverainiste dans laquelle notre pays évoluait. Une sorte d’État parallèle à l’État visible, un État profond, « Deep State » pour reprendre l’expression américaine, invisible et plus influent sur les institutions gouvernementales et internationales qui à terme ont déstabilisé nos fondations, financières et sociales et sur les médias contrôlés par l’argent.

« L’argent ! Ah, maudite engeance ! Fléau des humains », disait déjà Sophocle (né entre 497 et 495 avant J.C., mort à Athènes entre – 405 ou – 407). L’anéantissement du communisme recyclé dans un maillage gauchiste international et internationaliste très organisé a promulgué un chant messianique marxiste qui s’est fondu dans l’idéologie du commerce et de l’ultra libéralisme, et qui souffle une « désinstitualisation » de notre « monde occidental » millénaire.

Le gauchisme précurseur de l’ultra libéralisme, maladie infantile du capitalisme

La croisade contre l’Euro-Mondialisme qu’elle mène aujourd’hui, sera rude car l’idéologie libérale libertaire se diffuse depuis Mai 68.
C’est « L’ouverture du bal du diable », comme nous l’explique Jean‐Michel Vernochet dans son livre intitulé En l’An 68 ! Peut‐on avoir pire que monsieur Macron ? Dès 1958 le général de Gaulle tisse des liens de grande confiance avec un Pompidou éduqué et instruit par la Banque Rothschild. Ainsi débuta dès 1969 l’endettement de la France auprès des institutions financières privées, racket consommé et très bien orchestré jusqu’à ce jour.

Les mutations sociétales et les répercussions économiques de cette époque sont les parents directs de notre crise actuelle ! Le peuple, les ouvriers d’alors ne criaient‐ils pas « Pompidou des sous ! » et les étudiants voulaient « jouir sans entraves »

2018 : on change de paradigme !

Aujourd’hui l’idéologie libérale libertaire « se casse » sur le réel. On se bat pour une cause réelle. On n’est plus à « Sous les pavés la plage », mais plutôt à une anxiété liée à sa propre survie, économique certes, mais culturelle, voire charnelle, à une exaspération venue du mépris profond de toute la classe dirigeante et de l’incapacité de tous les corps intermédiaires, notamment les partis politiques et les syndicats avec leurs complices médiatiques.

Malgré tous les efforts soutenus et considérables depuis 50 ans à nous cadenasser d’autorité au Système, le ressort culturel, sociétal et civilisationnel de notre peuple n’est pas mort (lire La joie d’avoir retrouvé un peuple encore vivant du 20 novembre 2018).
Armée franchouillarde ou radicalisée, la masse populaire asphyxiée se retrouve et se mobilise dans un mouvement d’ampleur considérable, incompris et méthodiquement discrédité par le discours gouvernemental.

La couleur de la révolution 2018 se voit de loin, espérons que son éclat ne soit pas taxé…

« Nous partîmes cinq cents mais par un prompt renfort,
« Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port… »
Pierre Corneille, Le Cid

Maud Champagne
Nice Provence Info
29 novembre 2018.


Nos conférenciers rient jaune...

Articles en relation

Partager ce contenu