Anti-tout !

Publié le : 13/07/2009 00:00:00
Catégories : Humour

burka

Jean-François Copé vient de déclarer qu’il fallait d’urgence une « loi antiburka contre les extrémistes qui testent la République ». Scriptoblog, toujours serviable, lui suggère d’étudier quelques pistes complémentaires.

  • De toute urgence, il nous faut une loi antikippa. Les communautaristes juifs sont fréquemment, il faut bien le dire, des extrémistes qui testent la République. Le port de la kippa dans l’espace public constitue un défi lancé à la République. En tout cas, de la part des extrémistes. Et comment savoir si la kippa est une marque religieuse, ou bien un défi lancé à la République ? Hum, on vous le demande. Comment savoir ? Allez, vive la loi antikippa !
  • Urgence peut-être encore plus grande : la loi antisoutane. Il nous arrive encore de croiser des ecclésiastiques en soutane. Ou des religieuses en cornette. Quel incroyable défi lancé à la République ! Allez, hop ! En avant pour la loi antisoutane ! A bas la calotte, amende pour les cornettes !
  • Ne faisons pas de jaloux : il existe des pasteurs qui portent le col clergyman. Peu nombreux, il est vrai, et fort discrets. Mais la discrétion ne rend ce défi antirépublicain que plus redoutable ! Sus à la dissidence parpaillote, interdisons le col clergyman !
  • Et les moines bouddhistes en robe safran, hein, si on en parlait pour une fois. Car ils existent, et de plus en plus nombreux. Quel intolérable atteinte au vivre ensemble ! Quelle honte pour notre Grande Nation progressiste ! Allez, on interdit la robe safran. Et même, pour empêcher un défi plus discret, plus hypocrite : on interdit le port de la couleur safran. Non mais !
  • Et il n’y a pas que les religieux qui défient la République, il faut bien le reconnaître. Comment ne pas voir que la cravate est un signe ostentatoire d’appartenance sociale ? Enfin, c’est évident : pourquoi les cadres portent-ils la cravate ? Mais bien sûr : parce qu’il n’est pas possible d’exercer une activité manuelle en cravate ! C’est comme les ongles des mandarins : un signe extérieur qui dit « je ne travaille pas de mes mains » ! Quelle atteinte à nos nobles principes d’Egalité ! Quel esprit élitiste de discrimination ! Vite, une loi anticravate !
  • Et les talons aiguilles ? Enfin, qu’est-ce qu’un talon aiguille, sinon un enfermement de la femme dans la sexualité ? Le talon aiguille a pour finalité (avouée, en plus) de galber le mollet et de pousser la femme à adopter un simulacre de posture d’offrande. Scandaleuse violence faite aux femmes, le talon aiguille doit être prohibé ! Sans délai ! Nous voulons une loi en bonne et due forme, qui impose le port de la semelle plate, à peine d’amendes lourdes et dissuasives !
  • Et le look gothique ? Franchement, ça ne vous paraît pas une manière incroyable d’afficher ses options philosophiques ? Se déguiser en revenant avec maquillage mortuaire pour faire genre, n’est-ce pas une manière de dire : « j’appartiens à une communauté qui défie la République » ? Mais si, mais si, regardez mieux : les gothic girls expriment, par leur look, un refus primaire et viscéral des valeurs positives. Le style Goth est une manière de dire : je ne crois pas que notre société soit en bonne santé. C’est une attaque larvée contre le régime républicain ! Sus aux Gothic Girls, nous voulons une loi contre le bas-résille !
  • Et le costume de velours des enseignants ? Un prof en velours, c’est un type qui vous dit : j’appartiens à une corporation bien précise, porteuse de valeurs bien précises, qui se retranche symboliquement du reste de la population parce qu’elle détient un savoir spécifique. C’est antirépublicain ! C'est de l'élitisme masqué ! On devrait chasser de l’Education Nationale tout prof qui s’affiche en costume de velours !
  • Et les pantalons de cuir, avec baudrier en plus souvent (provocation gratuite !), à la Gay Pride ? Il y a là une revendication antirépublicaine typique : « je ne suis pas comme tout le monde, n’est-ce pas, j’ai mon propre système de valeurs ! » Quelle suffisance ! Qu’on en finisse avec ces pédés qui s’assument trop bien : répression contre le look cuir moustache !
  • Et les santiags ? La mode western ? C’est quoi, cette manière de se fringuer en amerloque ? Vous avez remarqué, certains vont jusqu’à porter des chapeaux de cowboy ? Où on va, là ? C’est quoi cette manière de dire : « je me rattache à une culture étrangère » ? On devrait interdire ce genre de tenues. Béret basque pour tout le monde !
  • Et l’uniforme casquette-survêt-basket des banlieues ? N’est-ce pas une manière de revendication clanique ? Franchement, après ça, ils se plaignent d’être discriminés… Mais ils devraient quand même faire quelques efforts pour s’adapter, non ? Interdiction du port du survêtement hors des enceintes sportives ! Pas de discussion !
  • Et les francs-maçons ? Hein ? Vous croyez que c’est agréable de se faire gratouiller la paluche quand vous l’avez tendue innocemment ? Et cette manière de toucher ses lunettes, comme ça, mine de rien, en parlant ? Oh, c’est discret, mais le défi antirépublicain est bien là. Ces gens-là, voyez-vous, sont une secte qui veut infiltrer notre Nation pour imposer ses valeurs subrepticement. Qu’on interdise la poignée de main, ça les empêchera de se reconnaître entre eux !

Nous n’avons qu’un mot à dire à Jean-François Copé : nous allons surveiller son travail de près. Il n’a pas intérêt à flancher. Si dans la foulée de la loi antiburka, nous n’avons pas une loi anti-kippa anti-soutane anti-clergyman anti-safran anti-cravate anti-talon anti-Goth anti-velours anti-cuir anti-santiags anti-survêt anti-poignée, il va nous entendre !

Partager ce contenu