Charlie Hebdo : intervention détonante de Giulietto Chiesa à la TV italienne (janvier 2015)

Publié le : 12/01/2015 20:38:31
Catégories : Articles auteurs , Auteurs , Billets d'actualité , Giulietto Chiesa , Interviews , Médias , Vidéos auteurs

Le journaliste italien Giulietto Chiesa était invité à la célèbre émission talkshow de la télévision italienne La Gabbia (La cage en français – NdT) dimanche 11 janvier 2015, soit le jour même que la grande manifestation dans les plus grandes villes de France après les attentats à Paris qui ont fait 17 morts.

 Son analyse détonne particulièrement lors de ce débat, où il remet en cause à la fois le récit des événements qui nous a été fait, et les liens de cette affaire avec la politique étrangère occidentale en Libye et en Syrie ces dernières années. A lire, sous la vidéo, un article de Giulietto Chiesa paru aujourd’hui dans La Voix de la Russie, et précisant sa position sur cette affaire.


« Vous ne trouverez pas l’explication à Paris »
Par Giulietto Chiesa, La Voix de la Russie, 12 janvier 2015.

Une avalanche de rhétoriques mielleuses et trompeuses, autour de la gigantesque manifestation à Paris, tandis que l’Europe des puissants (ces leaders du vieux continent, que certains peuvent faire chanter et ne s’en privent pas) s’apprête à faire voter à Bruxelles dès demain des mesures antiterroristes d’urgence qui seront les soeurs jumelles du PATRIOT ACT de George W. Bush en 2001 votées après les attentats du 11 septembre 2001.
La caravane médiatique des serviteurs du pouvoir a déjà archivé la première page de cette tragédie : à savoir la version officielle (ou plutôt, les versions officielles) de l’attentat sanglant contre Charlie Hebdo, qui est déjà donnée pour acquise et certaine. Comme si nous savions ce qui s’est réellement passé !
Mais nous ne savons rien de rien. A moins de penser que tout cet immense cirque barnum d’émotions, de larmes de crocodile ou sincères, ces peurs, ces mensonges, ces discussions bêtifiantes, qui ont animé tous les gouvernements européens, en y ajoutant Netanyahou et Mahmoud Abbas, a été provoqué par la folie de trois jeunes qui, soit dit en passant, étaient surveillés depuis plusieurs années par les services secrets français.
La menace existe, et ces dirigeants, pour le moins culotés, qui ouvraient le cortège à Paris le savent.

Est-ce l’État islamique ? Bien sûr : c’est « aussi » l’État islamique, mais il faut se demander ce qu’est vraiment l’État islamique, d’où il vient, qui l’a créé, payé, organisé. Et qui le dirige, profitant de l’énorme force motrice de ces immenses populations déshéritées de par le monde.
Ce qui a été commis à Paris est un acte de guerre contre les peuples européens. Le deuxième après la véritable agression que les États-Unis et les dirigeants européens ont déchainée contre la Russie, en Ukraine, début 2014.
L’objectif ? Les objectifs ? Frapper les droits et les libertés individuelles sur le Vieux Continent, lier fil après fil, le destin de l’Europe à celui des États-Unis, lancer une offensive stratégique contre la Russie, la Chine, l’Iran, et les pays du BRICS.
L’Occident, emmené par les États-Unis, essaie de se remettre au centre du monde. À tout prix. La croisade chrétienne contre l’islam est l’instrument contondant avec lequel on essaie d’inverser l’inévitable chute de l’Empire.

Traduction : ilfattoquotidiano.fr


Transcription complète de la vidéo de l’intervention de Giulietto Chiesa sur TV7

Journaliste de TV7: La marche d’aujourd’hui à Paris : qu’est-ce que c’est ? Est-ce une marche pour dénoncer le vrai problème après la tragédie à Paris, ou est-ce autre chose ?
Giulietto Chiesa : Absolument pas. Cette marche est une démonstration de rhétorique conçue par les dirigeants européens qui sont au milieu de la plus grave crise dans l’histoire de l’Europe, et qui cherchent à se regrouper alors qu’ils sont divisés. Ils sont totalement impuissants face à ce qui se produit. C’est ma première observation. 

Ensuite, je trouve frappant que jusqu’à maintenant, personne n’a dit ce qui, selon moi, trotte dans la tête de millions d’Italiens, et même de dizaines de millions d’Européens. Je le dis car je le sais. Et c’est la chose suivante : vous partez du principe que les événements de Paris se sont déroulés comme on nous l’a dit. Ce n’est pas le cas. La version des événements de Paris, ce n’est pas un hasard, si certains journalistes intelligents l’ont comparée au 11 septembre 2001. Ils ont parlé de "11 Septembre européen, ou parisien". 

JTV7 : Oui Giulietto, mais sur le 11/9, tu as une vision toute personnelle.
GC : Naturellement, cela fait plus de 15 ans que je m’y intéresse, et je continuerai à le faire, mais que se passe-t-il actuellement ? Étrange n’est-ce pas : des millions de gens en Italie et ailleurs commencent à faire les liens nécessaires. Le 11 Septembre et ces événements survenus sous nos yeux, et sur lesquels nous n’avons aucun récit crédible et fiable, sont-ils similaires ? Réponse, oui. Première chose…

JTV7 : Excuse-moi Giulietto, mais…
GC : Il y a beaucoup à dire…

JTV7 : Tu veux parler de toutes les zones d’ombre dans la reconstruction des faits, la carte d’identité, à l’adresse erronée, etc.
GC : Naturellement, mais j’ajoute aussi, vu tout ce qui circule actuellement sur Internet, tous ces documents que les gens n’ont pas forcément vus dans les journaux et à la télé. Je regardais une interview de l’ex-ministre des Affaires étrangères, Roland Dumas, à la télé française, où il dit ouvertement sans trop user de diplomatie "On m’a demandé voilà quelques années si je voulais participer au renversement de Kadhafi. C’était organisé depuis longtemps, et les Anglais m’ont demandé si je voulais en être. J’ai répondu, non merci, je ne pense pas que ce soit juste." Il nous dit que l’assaut contre la Libye, et contre Kadhafi était prêt depuis longtemps.

JTV7 : Quel rapport ?
GC : Bien sûr que c’est lié, et je vais te dire la deuxième chose que je voulais mentionner. En écoutant votre discussion, j’ai repensé à ce vieux proverbe : "Qui sème le vent récolte la tempête." Mais j’ai pensé, non, ça ne suffit pas. "Qui sème la tempête récolte la tempête." Et cela n’est encore qu’une partie de la vérité. Mais j’ajoute ceci : nous avons…et quand je dis "nous", je parle des États-Unis et d’une partie de l’Occident, nous avons créé de toutes pièces le terrorisme islamique, et nous l’avons fait se déchainer contre une autre partie de l’Occident. Voilà ce que nous avons fait. Et les preuves existent, les preuves sont là, nombreuses, de ce que j’avance ici.
La question que je voudrais poser aux auditeurs est celle-ci : demandez-vous comment on peut construire une armée de plus de 50 000 hommes en moins d’un an, celle du fameux Etat islamique ? Comment faire cela sans avoir à disposition des milliards de dollars ? Et qui a fourni tout cet argent ? L’Arabie Saoudite !
Mais si Madame Santanché pense que les Services secrets saoudiens sont indépendants de ceux américains… si vous pensez cela, vous vous trompez. Les Services secrets de l’Arabie Saoudite, ceux de la Turquie, ceux du Qatar, sont des filiales de la CIA.
Et donc, si des millions et des millions de dollars servent à financer une véritable armée de 50 000 hommes, il faut regarder d’où tout cela est parti.
Mais ce n’est pas fini, il y a pire : la guerre contre la Syrie a été organisée par les Européens. Et nous savons tout cela, car nous avons vu le Sénateur McCain photographié en compagnie des chefs de l’État Islamique, il y a 2 ans. Il y a 2 ans ! Que faisait le Sénateur McCain en Syrie ? D’où proviennent les armes de ce qu’on appelle l’Armée syrienne libre (ASL) ? D’où viennent-elles ? De la Turquie, membre de l’OTAN. D’où viennent les complicités…

JTV7 : Mais dis-moi Giulietto…
GC : Non. Laisse-moi terminer, parce que j’ai participé en tant que parlementaire européen, à la Commission sur les prisons secrètes de la CIA. J’ai même écrit un livre où je montre à quel point les Services secrets européens sont depuis des années des filiales de la Central Intelligence Agency, y compris celui italien. Nous en avons les preuves. Et donc, comment la France peut-elle se défendre si ses Services secrets dépendent de ceux des États-Unis d’Amérique ? Voilà ce qui s’est produit en France.

Produits associés

Partager ce contenu