Chine : un média d'Etat appelle à "un monde désaméricanisé"

Publié le : 16/10/2013 16:09:52
Catégories : Auteurs , Billets d'actualité , Hongbing Song

Les Etats-Unis sont accusés par un média d'Etat chinois de mettre en danger la communauté internationale en raison de la crise budgétaire.


Le monde doit tenter de se "désaméricaniser", selon un média d'Etat chinois.
"Alors que les hommes politiques américains" échouent à "trouver un accord viable pour refaire fonctionner normalement les institutions politiques dont ils sont si fiers, c'est peut-être le bon moment pour une planète abasourdie de commencer à envisager la construction d'un monde désaméricanisé", a indiqué l'agence officielle Chine nouvelle.

"Un nouvel ordre mondial doit être mis en place"

"Les jours inquiétants où les destinées d'autres pays se trouvent dans les mains d'une nation hypocrite doivent prendre fin, et un nouvel ordre mondial doit être mis en place, où toutes les nations (...) verront leurs intérêts respectés et protégés sur un pied d'égalité", a poursuivi l'agence dans un virulent commentaire.

Faute d'un accord budgétaire au Congrès, les administrations centrales américaines tournent au ralenti depuis une dizaine de jours, et les Etats-Unis auraient pu se déclarer en défaut de paiement le 17 octobre dernier si les parlementaires n'avaient  pas réussi à s'entendre sur un relèvement du plafond de la dette du pays.
Pékin avait multiplié ces derniers jours les avertissements et appels au compromis budgétaire, mettant en avant les relations "inséparables" qui lient les économies des deux pays.

La crise budgétaire "angoisse fortement la communauté internationale"

"Le blocage qui paralyse de façon cyclique à Washington tout accord bipartisan (entre démocrates et républicains) sur le budget fédéral et le relèvement du plafond de la dette menace de nouveau les importantes réserves en dollars de nombreux pays et angoisse fortement la communauté internationale", a insisté l'agence Chine nouvelle.
La Chine est en fait la première concernée: la deuxième économie mondiale est le principal détenteur de dette américaine, avec 1.277 milliards de dollars en bons du Trésor, selon les derniers chiffres du gouvernement américain.
"Au lieu d'honorer avec responsabilité ses devoirs de leader mondial, Washington avec en tête ses propres intérêts a abusé de son statut de superpuissance et accru le chaos dans le monde en transférant à l'étranger les risques (de son système) financier" mais également "en attisant les tensions dans des différends territoriaux et en menant des guerres injustifiées sous couvert de mensonges", a ajouté Chine nouvelle, en référence au conflit engagé par les Etats-Unis en Irak.
"Les économies émergentes doivent avoir davantage leur mot à dire dans les institutions financières internationales", a plaidé le média d'Etat, évoquant la création d'une "nouvelle devise de réserve" pour remplacer le dollar et une évolution du Fonds monétaire international (FMI), où Pékin ne pèse guère plus que l'Italie!.
A noter qu'une réforme de la gouvernance du FMI est préparée depuis trois ans mais son entrée en vigueur est bloquée par un veto des Etats-Unis qui doivent la faire ratifier par...le Congrès.

Lire l'article officiel en anglais sur le site Xinhua : Commentary: U.S. fiscal failure warrants a de-Americanized world
La traduction intégrale de l'article sur le site Les Crises.fr
L'article du journal Le Monde

Voir l'accord qui a finalement été trouvé : Dette américaine : le film du dénouement

La bataille budgétaire entre républicains et démocrates pendant deux semaines à Washington a "pris en otage le reste du monde", a regretté jeudi l'agence officielle de presse Chine nouvelle .

Les pères fondateurs de la nation américaine « se retourneraient dans leur tombe s'ils voyaient comment leur dessein a été détourné pour un jusqu'au-boutisme politique », a commenté l'agence d'Etat chinoise.
« Tandis que l'économie mondiale se débat engluée dans la crise, les politiciens sur la colline du Capitole donnent l'impression d'être bien trop engagés dans leurs luttes politiques intestines pour garder en tête les responsabilités de leur pays en tant que première économie de la planète », a également critiqué Chine nouvelle.


Pour en savoir plus, se reporter à cet excellent article  : LEAP – La désaméricanisation du monde a commencé – Émergence de solutions vers un monde multipolaire d'ici 2015  et à l'émission "le libre journal de la résistance française" animé par Emmanuel Ratier sur Radio Courtoisie : Charles Sannat analyse « la situation économique mondiale »

NDLR de Scritpoblog :

Les fondateurs de Scriptoblog gardent les pieds sur terre, sans angélisme, ni fausses illusions sur la réalité des intentions des uns et des autres. Nous savons que l'état chinois n'a pas la volonté, ni la possibilité de réformer le systéme, sinon à son propre avantage...Qu'il est avant tout un des rouages de la machine, que son économie est interconnecté et dépendante de celle des états-unis d'Amérique. Mais nous sommes aussi conscients que pour continuer à agir sur le réel, la Realpolitik doit rester notre credo ! C'est d'ailleurs ce qu'exprime notre charte fondatrice.

Nous considérons donc que tout ce qui peut contribuer à dénoncer et renverser le pouvoir oligarchique, tout ce qui se débat pour faire vivre et produire de la dialectique, tout ce qui s'efforce de provoquer des alliances et des pactes stratégiques, en bref, que tout ce qui participe de maniére crédible à la déconstruction du discours des élites, doit être promu !  

C'est dans cet esprit que les Editions du Retour aux Sources publieront bientôt le livre de l'économiste chinois Hongbing Song : Guerre des Monnaies - La Chine et le nouvel ordre mondial

En plus de proposer une synthése historique de l'histoire de la finance internationale et de ses dérives sur les deux derniers siécles, Song expose aussi ce que devrait être "la vision chinoise" en terme de positionnement économique...Il tente aussi, de révéler à son peuple, les véritables racines de l'ennemi et ses intentions directes.

Ce livre arrive donc à point nommé pour procéder à un audit complet quant à la situation chinoise et enfin prendre en compte le rôle que doit jouer cette puissance montante dans la géopolitique mondiale.

La Chine, comme la plupart des pays "non-alignés" (Russie, Vénézuela, Iran, etc.) est déjà en guerre !

Partager ce contenu