Évènements

Christian Combaz : La France de Campagnol | Compil du 14 au 18 mai 2018

Publié le : 20/05/2018 12:09:28
Catégories : Auteurs , Christian Combaz , Médias , Vidéos auteurs

Christian Combaz : La France de Campagnol sur TV Libertés | Compil du 14 au 18 mai 2018.


14 mai : Quand les gendarmes regardent ailleurs on peut dresser le portrait robot du conducteur.

Il paraît que le fait de téléphoner en conduisant, même avec un dispositif mains libres, altère gravement votre concentration au volant, mais s'envoyer 90 décibels de Maitre Gims, c'est bon, c'est toléré. En tout cas la population tolère de moins en moins ces deux poids deux mesures.



15 mai : En cas de faillite ce qui tombe de la table des riches ne profitera pas aux pauvres.

Tout le monde sait que les véhicules de l'administration française sont réformés de plus en plus tôt mais personne ne se doute que la ruine est au bout de ce système de parvenus, personne sauf l'Afrique qui a compris depuis longtemps qu'on fonçait dans le mur mais qui en profite aussi longtemps que nous n'avons pas percuté l'obstacle.



16 mai : Chaque matin, on embauche des clandestins devant les magasins de bricolage... et rien. 

La charge de l'enquête revient de plus en plus à l'employeur final qui est menacé de lourdes sanctions si des travailleurs non déclarés travaillent sur sa maison de campagne . On se demande dans ces conditions pour quelle raisons les inspecteurs du travail ne vont pas faire l'entrée du Palais du Bricolage à sept heures et demie du matin car c'est là qu'on embauche.



17 mai : Si l' on sauve la vie de 40 personnes avec une arme non déclarée est-on un malfaiteur ?

Les tartufferies qui ont accueilli la déclaration dépourvue de finesse de Donald Trump sur les armes de défense ont caché l'essentiel : les patrons des lieux de nuit sont équipés secrètement depuis plusieurs mois et n'écoutent plus que leur conscience.



18 mai : Le nombre des plaques corses en banlieue signifie que l'intimidation paie.

Depuis dix ans en région parisienne c'est l'explosion des plaques corses, un phénomène dû au législateur imbécile qui a dissocié la plaque et l'origine de la voiture, mais aussi qui doit beaucoup à l'image farouche des corses dont la racaille sait bien qu'on ne peut pas les traiter avec désinvolture, à tel point qu' elle se fait passer pour Corse de coeur ou d'origine afin d intimider ses ennemis.

Christian Combaz réédite son bestseller, « Portrait de Marianne avec un poignard dans le dos » (2017, autoédition) en juillet 2018 aux éditions Le Retour aux sources dans une nouvelle édition augmentée de plusieurs chapitres.

Articles en relation

Partager ce contenu