Christian Combaz : La France de Campagnol sur TV Libertés | Compil du 17 au 21 septembre 2018

Publié le : 24/09/2018 12:45:15
Catégories : Auteurs , Christian Combaz , Médias , Vidéos auteurs

Christian Combaz : La France de Campagnol sur TV Libertés | Compil du 17 au 21 septembre 2018.

En moins de 3 minutes, avec fougue et talent, l’écrivain Christian Combaz s’exprime au nom de cette France que l’on ne voit pas, que l’on écoute pas et en définitive que l’on ne respecte pas.


17 septembre : Ceux qui vous traitent de "petites personnes" peuvent-ils exiger de vous le respect ?

Les scellés sautent en toute impunité, les pièces à conviction disparaissent, le parquet ne s'en émeut pas, et les auteurs des faits menacent les enquêteurs en les traitant de minables. La justice est "systématiquement de leur côté", entend-on chez les gendarmes. Les forces de l'ordre se sentent donc très seules mais la solidarité entre la troupe et la hiérarchie se renforce et l'on parle de dossiers providentiels qui vont sortir sous peu. Le plus tôt sera le mieux.


18 septembre : Le 19 octobre, jetons massivement un mauvais sort aux amis des bourreaux !

Le concert de trop, c'est sans conteste celui où le chanteur se réclame explicitement de la violence à l'égard des mécréants, alors qu'il vient chanter sur les lieux mêmes d'un massacre en son nom.


19 septembre : La France du Grand Duduche a pris une balle dans la tête.

Quand on se penche sur l'attitude rebelle, permissive, anarchiste perceptible dans les albums de Cabu, qui aura tant fait pour discréditer la France des patrons pète-sec, des trains qui roulent, de la dette zéro, de la croissance positive et des militaires en uniforme , on ne peut que constater le résultat. Les soixante-huitards ont négligé quelque chose.


20 septembre : Les jeunes Russes nous jugent entièrement soumis au modèle américain.

Quand on écoute un jeune bi-national russo-français, on est frappé par le mépris qu'il a pour notre absence de résistance à tout ce qui vient d'Amérique.


21 septembre : Le CSA n'est pas trop payé pour ce qu'il sait faire, mais pour ce qu'il laisse faire.

Le CSA, dont tout indique qu'il est voué à devenir l'âme de l'embastillage de l'information par le Pouvoir macronien, est nommé entièrement par lui, et formé de membres pour la plupart médiocres, dociles et surpayés ce qui va très bien ensemble.


La compil' de TV Libertés : 


Christian Combaz réédite son livre à succés, « Portrait de Marianne avec un poignard dans le dos » en juillet 2018 aux éditions Le Retour aux sources dans une nouvelle édition augmentée de plusieurs chapitres.

Articles en relation

Partager ce contenu