Évènements

Christian Combaz : La France de Campagnol sur TV Libertés | Compil du 24 au 28 septembre 2018

Publié le : 01/10/2018 11:32:39
Catégories : Auteurs , Christian Combaz , Médias , Vidéos auteurs

Christian Combaz : La France de Campagnol sur TV Libertés | Compil du 24 au 28 septembre 2018.

En moins de 3 minutes, avec fougue et talent, l’écrivain Christian Combaz s’exprime au nom de cette France que l’on ne voit pas, que l’on écoute pas et en définitive que l’on ne respecte pas.


24 septembre : Quand les caméras cachées ne sont plus un jeu mais un business on provoque l'incident pour le filmer.

L'une des dérives en cours consiste à s'exposer au scandale, à la grossièreté, voire à la violence pour en tirer parti sur le plan médiatique, quitte à provoquer l'incident délibérément. C'est un enfer social qui est en constitution rapide sous nos yeux mais tout le monde s'en fiche.


25 septembre : 80 kmh, l'opinion brûle comme un puits de pétrole, on rappelle les pompiers réservistes.

L'intervention des pires badernes du socialisme mitterrandien en faveur du 80 sur les routes prouve bien qu'il s'agit d'un marqueur très fiable du mécontentement général, au même titre que la ponction sur les petites retraites.


26 septembre : Tracteurs bretons flashés à 138 kmh à Marseille : l'extrême compétence de l'administration !

L'uniformisation des plaques d'immatriculation a répandu le phénomène des doublettes, ces plaques que l'on fait faire en imitant l'identification d'un tracteur ou de tout autre véhicule que le sien pour échapper aux amendes. Qui est poursuivi dans ce genre d'affaires ? Le propriétaire du tracteur, pas l'agent administratif qui a transmis le PV.


27 septembre : L'imagination de la France pauvre fonctionne encore dans la frugalité.

Quand même les ministres de l'Agriculture sont imprévoyants, quand on ne se souvient pas des crises traversées par le pays dans son histoire, quand on fait confiance à touit ce qui vient de l'extérieur au point de se moquer de la notion même d'autarcie , on est mûr pour la punition mais le peuple, lui, a gardé le souvenir de ce qu'il a enduré et il continue en secret à ménager une place pour le pire.


28 septembre : Depuis que les voitures ont grossi d'un tiers, les deux-roues ne peuvent plus se faufiler.

Les façades des villes européennes qui n 'ont pas été bombardées gardent le même écartement, mais la largeur des véhicules a augmenté d'un tiers. Du coup les mobylettes ne peuvent plus se faufiler dans le trafic et la plupart des centre- villes finissent entièrement piétonniers selon le principe du "pas de jaloux."


La compil' de TV Libertés : 

Christian Combaz réédite son livre à succés, « Portrait de Marianne avec un poignard dans le dos » en juillet 2018 aux éditions Le Retour aux sources dans une nouvelle édition augmentée de plusieurs chapitres.

Articles en relation

Partager ce contenu