Évènement

Tous les bobos votent Alain Juppé ! | Par Adrien Abauzit

Publié le : 28/11/2014 19:43:00
Catégories : Adrien Abauzit , Articles auteurs , Auteurs , Billets d'actualité

Alain Juppé, le candidat de la France qui se ment


Toutes les maximes qui depuis plusieurs décennies ont été enseignées au peuple français comme vérités d’Evangiles, sont invalidées par le réel.

L’Union européenne, censée nous apporter la prospérité, est une bureaucratie mondialiste dont le principal fait d’arme est d’avoir transformée l’Europe en passoir.

L’immigration, réputée être une chance pour la France, se traduit par une défrancisation de pans entiers de notre territoire.

Le multiculturalisme, n’en déplaise au multimillionnaire Mathieu Kassovitz, conduit à une explosion de l’incivilité, de la délinquance, de la criminalité et, finalement, à la persécution du peuple français par des autrichiens hostiles.

Plus le temps passe, et plus le peuple français prend conscience que l’idéologie dominante vendue par la gauche culturelle, dont le fondement premier est la philosophie des Lumières, a plongé la France dans le désastre.

La nature humaine, toutefois, est complexe. Si une partie grandissante du peuple, la France qui souffre, est résolue à enterrer le bobo-mondialisme, une autre hélas, se voile encore la face : et pour cause, il est difficile de s’avouer s’être trompé durant une période aussi longue, surtout lorsque les conséquences de ses propres erreurs sont aussi dramatiques.

Cette France qui se ment, cette France qui feint de croire encore que l’idéologie dominante libérale-libertaire est un horizon indépassable, à ne surtout pas remettre en cause, s’est trouvée un avocat tartuffe en la personne d’Alain Juppé.

Lui, figure classée à droite sur l’échiquier politique par on ne sait quel miracle, s’est trouvé un levier pour devenir la coqueluche des médias bobos : précisément, se rallier en tout point aux stupidités de l’idéologie de la gauche, autre nom de l’Anti-France.

C’est ainsi que face à la contre-colonisation de la France, Alain Juppé ne trouve rien d’autre à faire que de s’extasier devant le multiculturalisme, reprochant même à la France d’avoir été trop sévère avec les générations immigrées précédentes (il est vrai que la francisation des extra-européens saute aux yeux). Par la suite, Alain Juppé a déclaré sa flamme au mariage gay et à ses suites. En politique étrangère, Alain Juppé est un européiste convaincu.

Dès lors, on  peine à distinguer ce qui sépare Alain Juppé des notables du parti socialiste.

En résumé, Alain Juppé donne sa caution de droite officielle à l’idéologie dominante, qui est de gauche. Il permet à la France qui se ment, qui ne veut pas constater ses échecs, de fermer les yeux pendant un dernier sursis.

Mais qui sait, d’ici 2017, le réel aura peut-être le mauvais goût de faire irruption dans le débat public et de réduire à néant la position d’Alain Juppé.

Adrien Abauzit
24 novembre 2014

Billet initialement sur La Gauche m'a tuer

Partager ce contenu