Finky et le dernier train pour Auschwitz

Publié le : 11/10/2009 23:00:00
Catégories : Humour

Ah là là, Finky mi amor !

Enfin pardon, je veux dire : monsieur Finkielkraut.

(Respect pour les cheveux blancs, tout de même)

L'autre binoclard de Drac nous avait infligé l'autre fois, dans une de ces notes de lecture imbitables dont il a le secret, un descriptif in extenso de la psychologie finkyenne : le Juif qui a peur d'être imaginaire, et qui pour être sûr d'être réel, veut participer de la communion dont il est exclu en faisant... ni le communiant (il peut pas, il est pas du club), ni le curé (a fortiori), mais... l'hostie ! Comment être juif ? En se faisant crucifier !

C'était ici, et pour une fois que Drac comprenait quelque chose, ça méritait d'être relevé.

J'y ai repensé en zieutant cette vidéo où ce bon mister Finky et son accolyte le docteur Kraut venaient nous offrir leur célèbre duo/one man show habituel, cette fois au sujet du Polanski Circus qui dévaste le web depuis 15 jours. Pour ceux qui n'ont pas suivi (les moines trappistes, les ermites bouddhistes, les débiles mentaux et Drac) : ça débloque à donf à tous les niveaux pour savoir si un certain Roman Polanski (un gars qui faisait des films à Hollywood dans les années 60 et qui a composté une fille de pas 16 ans, putain l'originalité) doit ou pas aller en taule aux States (population carcérale : 3 millions, and counting). Dans la série effet de loupe, on a rarement fait mieux. Bref.

Revenons à Finky. Regardez bien son petit sourire quand il dit, à 8 minutes et quelques : "C'est un phénomène de contagion mimétique. [...] Peut-être vais-je, à mon tour, être lynché." Mais c'est qu'il en salive, le bougre ! Quoi, un lynchage ? Une foule animée par le ressentiment contre une Elite (avec un grand "E" comme dans Election) ? Quoi, y a un peuple totalitaire en marche ? Et il est prêt à s'en prendre à une minorité jalousée ? Le pied, quoi. La configuration rêvée. On n'avait pas vu ça depuis au moins les années 40.

Il veut en être, Finky ! Il tient ses bourreaux antisémites, il ne les lâchera pas ! Il a pas survécu au cancer pour rien ! Lui aussi, il veut sa persécution ! Ouah, déconnez pas ! Y a un survivant de la Shoah qui va y passer avec 64 ans de retard. C'est le dernier métro qui part. Mister Finky court sur le quai, faut pas qu'il le rate, ce train, c'est SA chance dans la vie...

Je vais vous dire : pour Finky, c'est clair, le Polanski Circus, ça restera dans les anales. Et sans jeu de mot rapport à la tante à Tonton, hein ? Ce serait vaseux. Pis surtout la manière que Freddy la Mite s'est greffée là-dessus, ça fait pédé qui veut son triangle rose, et ça, Finky, il supporte pas. A coup sûr, les nazis vont manquer de tissu, avec toutes ces tatas à l'Ancienne qui captent le marché. Franchement, s'il suffit de se faire sucer en Thaïlande pour avoir son brevet de victime, où va-t-on ! Finky insiste, vous noterez : ah mais non, elle est toujours là, l'affaire Polanski ! Non mais. Alors. L'affaire Mitterrand, c'est de la ressucée. Spice de pédé, rends-moi mes nazis !

Quelle bouffonnerie, franchement. Pour ceux qui doutaient encore que la France soit devenue un pays de timbrés, c'est une belle leçon. Sans bavure. Un pays de dingues !

J'approuve, perso. Je trouve ça bien. Maintenant, on est fixé. C'est composté : ça craint.

Partager ce contenu