Golem de Prague : Pierre Hillard avait raison !

Publié le : 04/07/2017 17:41:27
Catégories : Auteurs , Billets d'actualité , Pierre Hillard

« Actualité Juive » a publié un article le 19 décembre 2015 qui semble renforcer la thèse de Pierre Hillard faisant le rapprochement entre l’esprit du judaïsme, la Kabbale, la statue du Golem de Prague et… le personnage de Dark Vador de la série de films de science-fiction, « Star wars » [NDLR].


Dark Vador, le Cohen Gadol de l’Empire ?

La saga Star Wars s’est inspirée, entre autres, de mythes et légendes du judaïsme. Certains fans auront peut-être vu que l’armure de Dark Vador présente des similitudes avec la tenue du Grand Prêtre (Cohen Gadol). Mais ce n’est pas tout.

Le Livre de l’Exode (28 :1-2) rapporte que c’est Dieu lui-même qui désigna Aaron comme prêtre (Cohen). Et le Lévitique (6 :15) précise que son sacerdoce ne se transmettra qu’au sein de sa famille. Dans la saga Star Wars, l’épisode 1 de la prélogie, « La menace fantôme », le Jedi Qui-Gon Jin remarque chez un jeune enfant, Anakin Skywalker, un taux anormalement élevé de midi-chloriens. Cette forme de vie microscopique constitue « La Force », un champ d’énergie invisible chère aux Jedi et à leurs opposants. Anakin Skywalker serait né grâce à cette force, sa mère n’ayant pas connu d’hommes, et pour la servir comme « l’élu ».

Pierre Hillard en conférence à Nice le 11 juin 2017 pour présenter son livre, "Atlas du mondialisme".

Celui qui deviendra Dark Vador est donc choisi par la Force, le divin des Jedi, pour servir la juste cause. Tout comme l’a été Aaron. De plus, après l’échec d’Anakin à rétablir une paix durable dans la galaxie, ce sera à son fils Luke que reviendra cette lourde tâche. Tout comme l’hérédité sacerdotale de la prêtrise à l’époque du Temple juif. Par ailleurs, les fans de Star Wars qui feront un arrêt sur image sur le costume de Dark Vador remarqueront trois rangées de lettres hébraïques sur son armure.

Armure qui rappelle via sa forme et ses couleurs le Hoshen (pectoral) du Grand Prêtre. La ligne du milieu est très mystique : le mot Golem écrit à l’envers, cet être humanoïde dépourvu de libre-arbitre comme Vador, et Tzitz (couronne), la plaque en or qui reposait sur le front du Cohen Gadol où était écrit « Consacré à l’Eternel ».

Prédestiné à se sacrifier pour le bien était-il ?

Israël Itzhaky
19 décembre 2015
Lire l'article sur Actualité Juive.com
Lire aussi : La longue histoire du mondialisme selon Pierre Hillard.

Pierre Hillard présente le Golem de Prague : 
Extrait de la conférence donnée par Pierre Hillard à Nice le 11 juin 2017 pour présenter son ouvrage Atlas du mondialisme. 


Pierre Hillard sur le transhumanisme et « l’esprit du Golem »
Extrait de l'émission MetaTV du 4 juillet 2017.

Produits associés

Partager ce contenu