Évènement

Le triste destin de la SEAL Team 6

Publié le : 21/08/2011 22:15:44
Catégories : Géopolitique

cadenas_croquis

Evénement passé relativement inaperçu , la disparition d’une partie de l’équipe SEAL team 6 dans le crash d’un hélicoptère Chinook en Afghanistan le 5 août 2011, complète l’étrange scénario de la médiatique élimination d’Oussama Ben Laden.

Avant d’aborder les détails de cette disparition, il est nécessaire de faire une présentation rapide de l’histoire des SEALS, ainsi que du dispositif de l’opération Neptune Spear du 1er mai 2011.

1/ Les SEALS et le DevGru

Les SEALS ont été créés en 1961 sur initiative du président Kennedy, ce dernier souhaitait accentuer le rôle des forces spéciales  dans la doctrine militaire américaine  (notamment pour appuyer l’effort de conseil militaire  en particulier au Sud Vietnam).

Les SEALS (Sea Air & Land) sont des commandos d’élite de marine  qui appartiennent à l’US Navy, mais interviennent de plus en plus dans le cadre d’opérations spéciales interarmées.

Le cinéma et la télévision ont pu illustrer quelques SEALS, notamment un film hollywoodien de 1991, appelé tout simplement « Navy seals » avec Charlie Sheen et Michael Biehn, ce même Michael Biehn jouant le rôle du SEAL perturbé par les profondeurs dans "Abyss" de James Cameron. Bruce Willis, joue un SEAL au grand coeur dans "les larmes du Soleil".

Thomas Magnum, le sympathique détective privé hawaïen, est également un ancien officier commando SEAL.

Un personnage médiatique comme Jesse Ventura, ancien gouverneur du Minnesota a fait un passage dans les  unités de plongeurs démolisseurs des SEALS.

Sans entrer dans les détails de la structure des SEALS, il faut préciser que 6500 hommes (y compris l'administration et le soutien) environ sont affectés à ces unités, répartis principalement en Virginie, en Californie et à Hawaï, avec une présence à Guam et Dubaï.

L’équipe SEAL team 6 a été dissoute officiellement en 1987, en tout cas son appellation. Bien que toujours qualifiée de team 6 dans la presse, c’est plutôt « DevGru » qu’il faudrait l’appeler : ou US Naval special warfare development group (NSWDG), ou groupe naval de développement du combat spécialisé.

Cette unité a participé à la plupart des opérations militaires américaines (Grenade, Panama, Somalie, Bosnie, Afghanistan). Sa fonction première est d’assurer des opérations de contre-terrorisme dans les zones maritimes et sur les côtes. Elle a participé à des opérations dépassant ce cadre maritime, avec par exemple des opérations d’exfiltrations d’otages, ou de personnalités comme le président haïtien Jean Bertrand Aristide en 1991.

2/ l'opération Neptune spear et l'hélico mystère

Le 1er mai 2011, l’opération Neptune Spear est menée par le DevGru avec 3 hélicoptères, 24 SEALS à Abbottabad, plus deux hélicoptères MH-47 de l’armée de terre en appui réserve, pour une intervention chronométrée à 38 minutes.

La presse donnera plusieurs versions contradictoires sur le déroulé de l’opération, et l’attitude d’Oussama Ben Laden, tantôt combatif, tantôt réfugié lâchement derrière son épouse, tantôt passif…

Une chose est sûre, un des hélicoptères a été détruit, un hélicoptère d’un genre inconnu à en juger par la queue de l’appareil (tombée derrière le mur de la propriété , elle a échappé à la destruction complète).

Le mieux dans ce genre de situation, c’est de se rapprocher de Jane’s, le consultant et éditeur spécialisé dans les armements pour essayer d’obtenir quelques détails. Que nous dit Jane's ? Hélas peu de choses. Un article de Gareth Jennings du 4 mai 2011  ("l'armée US aurait utilisé un hélicoptère d'un type non révélé lors de son récent raid sur l'installation de Ben Laden au Pakistan" [1]) nous dit  que  « son apparence (de la queue) n'est pas en conformité avec l'idée que des Sikorsky MH/UH-60 Blackhawk  ont été utilisés pour cette mission ».

L'article rappelle que le rotor de queue comporte 5 pales alors que celui du Blackhawk en compte 4. L'architecture de l'empennage est totalement différente de celle du Blackhawk.

Plusieurs sites d'information spécialisés ou non ont mentionné cet hélicoptère , comme ayant un revêtement en alliage d'argent. Le gouvernement américain n'a jamais évoqué l'existence d'un tel hélicoptère furtif depuis l'arrêt du RAH-66 Comanche dans les années 90.

L'engin présenterait des qualités nécessaires pour une opération en profondeur au sein d'un territoire encore souverain, furtivité radar, atténuation sonore et thermique. Toutefois, le prototype aurait pu comme ses homologues à voilure fixe,  souffrir d'une instabilité aérodynamique intrinsèque, qui aurait contraint à un atterrissage raté.

Un autre article de Jane's daté du 13 mai, (" l'intrigue au sujet du sort de l'épave de l'hélicoptère" par Caitlin Harrington et Farhan Bokhari [2])  évoque le malheureux premier ministre du Pakistan Yusuf Raza Gilani contraint de donner des garanties selon lesquelles l'épave ne sera pas remise à la Chine. Vous apprécierez le toupet des Américains,  suite à cette opération clandestine sur le territoire pakistanais.  Cette carcasse vaut son pesant d'argent et devrait encore faire parler d'elle, elle sert déjà de prétexte pour diaboliser davantage Pakistanais et Chinois.

Si tout le monde semble forcé de constater l'existence de cet hélicoptère hors norme, sa destruction, elle, suscite quelques interrogations car les témoignages divergent.

Pour la presse occidentale, les forces spéciales ont fait sauter l'engin afin d'éviter que ses secrets tombassent entre les mains de puissances hostiles.

Mais le voisin direct de la propriété Ben Laden à Abbottabad offre un récit différent. filmé par une chaîne pakistanaise [3], il indique que des hommes sont sortis de l'hélicoptère pour boucler le secteur , s'adressant aux gens en pachtoune.

Il dit que l'hélicoptère a explosé au sol, et que si Ben Laden était à bord, il avait dû être pulvérisé avec les autres. Il indique avoir vu des corps mutilés par l'explosion et l'incendie dispersés dans la cour de la propriété Ben Laden.

Le Figaro dans un article du 6 mai "à Abbottabad, personne n'y croit", fait une description amusée et condescendante des habitants du secteur pour qui "Oussama était un agent de l'Amérique" : une idée pittoresque et ridicule certainement liée à l’arriération de la peuplade.

3/  la perte du Chinook

Retour à ce qui m'a conduit à rédiger cet article. Le 5 août 2011, un hélicoptère de transport lourd CH-47 Chinook de l'armée de terre US est abattu par un tir de roquette RPG, ce qui en soi constitue une prouesse certaine. La roquette n'est pas auto-dirigée comme un missile sol air Stinger ou SAM 7 par exemple, il faut se tenir à courte distance de la cible et tirer au jugé sur une cible en déplacement, tout en s'exposant aux éventuels mitrailleurs de sabord.

38 personnes sont mortes dans le crash de l'hélicoptère qui était en route pour appuyer une opération des Rangers. Parmi les 38, une bonne partie de la SEAL Team 6.

Cette disparition dramatique au sens grec intervient à un moment fort opportun et s’inscrit dans une suite logique d’événements troubles qui posent certaines questions.

Tout d'abord , le Dr Steve Pieczenik, éminence grise de personnages tels que Carter, Kissinger, George H. Bush, Cyrus Vance,   avait pu dire en 2001 et confirmer en 2011, que OBL avait été suivi et soigné par des médecins de la CIA et qu'il était mort en 2001 des suites de la maladie de Marfan et d'une déficience rénale. La question est donc de savoir qui a pu être tué le 1er mai 2011 à Abbottabad. L'équipe SEAL devait sans doute se poser la même question.

Ensuite, L'hélicoptère de l'opération Neptune Spear a t-il été saboté par les forces spéciales ou a t-il explosé avec l'équipe SEAL à bord ?

Enfin, la perte du Chinook le 5 août 2011 avec une bonne part de l'équipe SEAL 6 peut-il être rapproché de l'exemple de la mort de Pat Tillman ?

Qui est Pat Tillman ? Star de football, recrutée dans les Rangers et envoyée au front en Irak et en Afghanistan comme figure de proue du patriotisme à belle gueule carrée. Pat Tillman avait été tué en avril 2004, l'enquête officielle (et illustrée dans le film The Tillman story en 2010) révéla que Pat Tillman avait été tué non par les talibans, mais par un "tir ami".   Une disparition très utile pour l'effort de guerre, car selon ses camarades,  Tillman était de plus en plus hostile à la guerre et à Bush [4], et comptait bien médiatiser son nouveau point de vue auprès de Noam Chomsky [5].

Une affirmation reste à être vérifiée, c'est que les membres de la SEAL team 6 et leurs familles entendaient peut être aussi révéler quelques inconvénientes vérités sur Ben Laden [6].

Dans un article du 12 mai 2011 de la BBC [7], on apprend que "M. Gates (le Secrétaire d'Etat à la défense) a révélé que l'équipe de Navy SEALs  a exprimé son inquiétude quand à sa propre sécurité et celle des familles".

Alors que faisait cette équipe menacée, mêlée à des soldats afghans,  dans un encombrant hélicoptère de l'armée de terre à portée d'une vulgaire grenade propulsée ?

Et surtout, Cui bono ? A qui profite cette disparition ?

Est-ce que la presse grand public se pose ces questions ?



[1] http://www.janes.com/products/janes/defence-security-report.aspx?ID=1065929508

[2] http://www.janes.com/products/janes/defence-security-report.aspx?ID=1065929586

[3] http://www.veteranstoday.com/2011/05/16/unconfirmed-american-deaths-helicopter-crash-bin-laden-capture-aborted/ ; http://www.infowars.com/flashback-eyewitness-to-obl-raid-saw-helicopter-explode-transcript/

[4] San Francisco Chronicle,  http://www.sfgate.com/cgi-bin/article.cgi?file=/c/a/2005/09/25/MNGD7ETMNM1.DTL&type=printable

[5] http://www.youtube.com/watch?v=puavbn0W4dI

[6] http://www.youtube.com/watch?v=s7tXWngXSRA&feature=channel_video_title

[7] http://www.bbc.co.uk/news/world-us-canada-13379298


Partager ce contenu