Romans triste

Publié le : 02/10/2008 00:00:00
Catégories : Articles auteurs , Auteurs , Billets d'actualité , Paul Dautrans

teloche

En ce moment, sur les sites de la mouvance, c’est la mode de s’esbaudir sur la soudaine objectivité des journaleux, rapport aux truculences de nos potes de banlieue.


Ben moué, je pense qu’il n’y a pas de quoi s’esbaudir. Au contraire. L’Immonde passe un article de Luc Bronner sur Romans, où ça dit comme ça : bienvenue en guerre civile. Etonnant ? Non, logique. Très logique, même.

Sur les sites de la mouvance, il y a une certaine tendance à la naïveté, faut bien dire. Le mec genre souchien qui en a marre de se faire prendre pour un con, il a toujours plus ou moins l’illusion que le système lui en veut, à lui personnellement. C’est une erreur, ça, les gars – une grosse erreur de perspective. Le système, ou plutôt les enfoirés qui le font tourner, c’est un truc à pas faire dans le sentiment. Ces mecs-là, les gars de la Haute, ils ne veulent pas seulement baiser les prolos blancs. Ils veulent baiser tous les prolos, blancs, jaunes, rouges, gris. Si les martiens débarquaient, l’UMPS les niquerait pareil.

La preuve ? Analysez la communication institutionnelle de ces derniers jours.

Là, en ce moment, dans les niouzes propagées par nos merdias, on a quoi ?

En gros, tu as deux catégories d’articles :

Un, tu as la ligne « l’immigration, c’est chouette ». Avec des articles commis par des économistes à la solde du capital, genre Jacques Attali en plus con. Les mecs multiplient les constats du genre : « pour payer les retraites de nos petits vieux, va falloir faire venir des gentils immigrés qui bossent pas cher. » Et pis en accompagnement, genre ligne de basse pour donner du rythme, tu as le bon gros conditionnement ethnomasochiste : « C’est les Nwârs qui ont tout inventé, sauf quand c’est les arabes. » Aristote ? On le connaît grâce aux musulmans. Léonard de Vinci ? Il était arabe. Je sens qu’on va bientôt nous expliquer qu’en fait, Pasteur était noir, mais il se mettait de la poudre de riz parce qu’il était victime des préjugés racistes. Vous verrez : c’est pour bientôt. Quand nos petits-enfants iront place des Grands Hommes, toutes les statues seront en ébène, sauf celle de Hitler, qui portera la Kippa.

Deux, tu as la ligne « l’immigration, c’est la guerre civile ». Avec des articles genre celui de Bronner sur Romans. Remarque : quand la téloche nous montre une mère de famille maghrébine gueulant que si son juvenile delinquant de marmot s’est rétamé, cî la fôte à li pôlisssse, quelle est la vraie nouvelle ? Que des mamans virent hystériques quand leurs mioches viennent de couler une bielle, on le savait déjà. Que les maghrébins soient particulièrement enclins à transformer n’importe quel malaise collectif en émeute sans queue ni tête, nous le savions aussi. Non, la nouvelle, la vraie nouvelle, c’est que les journaleux ont tendu le micro à la môman. A nouveau, le média est le message. La nouvelle, c’est que pendant le bordel, à nouveau, comme en novembre 2005, on laisse les caméras tourner.

Des émeutes en banlieue, ça faisait trois ans qu’il y en avait non stop, le carnaval ininterrompu, le boxon à jet continu. Mais depuis que Sarko était aux manettes, on n'en entendait plus parler. Et là, d’un seul coup, à nouveau : hop ! Les émeutiers reviennent faire coucou dans la boîte à conneries, histoire d’effrayer le bourgeois.

« Comment que ça se fait ? », s’étonnent les naïfs. « La ligne Un et la ligne Deux, ça peut pas aller ensemble, quoi ! »

Eh ben ça se fait que si vous vous intéressez au reste de l’actualité, mes aminches, vous observerez que depuis quelques jours…

- Les marchés financiers sont en train d’imploser joyeusement. T’as Lagarde qui vient nous dire : « Le risque systémique est derrière nous ». Pis trois jours plus tard, elle nous explique qu’il faut douiller trois milliards pour Dexia, vu qu’il y a un « risque systémique ». Si c’est pas une panique totale, j’arrête de boire.

- Les mauvaises nouvelles économiques s’accumulent. Sanofi-Aventis va supprimer 927 postes en France. Renault : 2000 emplois en Europe, la moitié en France. Hewlett Packard : 9000 emplois en Europe, carrément. Ça fait penser à un film de Luc Besson, « le cinquième élément ». T’as le méchant patron, il dit : « Licenciez 500.000 mecs ». Son assistant lui dit : « C’est la crise. » Alors le mec répond : « Licenciez un million. »

Et donc, on est là, on est dans cette situation-là, et soudain : « Cî la pôlissse, » qu’elle dit, la maman enfoulardée, pile devant la caméra avide, plein dans le micro complaisamment tendu.

Coïncidence ? Non, évidemment non.

Souvenez-vous des émeutes de novembre 2005. Six mois plus tôt : « NIET » populaire à la constitution zéropéenne de mes fesses. Sarko dans les choux. Everybody dans les choux, parmi ces enfoirés de l’établissement. Et là, soudain : émeutes, Sarko en sauveur de la petite vieille qu’a peur. Souvenez-vous des manifs anti-CPE du printemps 2006. La classe moyenne se rebiffe. Les sous-cadres très moyens vont tous en cœur manifester qu’ils sont pas d’accord pour virer chiourme corvéable tendance prolétariat rosbif. Bingo ! T’as les lascars de banlieue qui descendent sur tout ça. Ils arrivent par centaines, débarquent sur la manif, et ça bolosse sec. Ah, ces belles images de connards gaugauche bien pensants en train de se faire dérouiller par la caillera, qu’est-ce qu’on en a rigolé, hein ?...

Ouais, sauf que quand on met tout ça bout à bout, ça fait moins marrer.

C’est quand même frappant qu’à chaque fois que les mecs d’en-haut sont dans la merde, d’un seul coup, tu vois surgir les mecs de tout en bas, ceux qui foutent les jetons au petit-bourgeois. On croirait presque qu’il y a comme qui dirait un schéma répétitif, nan ?

Faut bien voir un truc, les mecs, au sujet des immigrationnistes du Mouvement des Exploiteurs de France (le MEDEF si t’avais pas reconnu). Ces enfoirés ne font pas la pub de l’immigration parce qu’ils aiment les immigrés, mais parce qu’ils veulent les niquer. Nuance. Leur objectif, en mélangeant les Africains et les Européens, c’est pas que tout le monde s’entende pour faire un monde meilleur où le prolo gagne bien sa vie. Ça, c’est ce que croit Cali, mais Cali il comprend rien, il croit que l’amour mène le monde (rires).

Non, leur objectif, aux exploiteurs de France, c’est justement que les gens s’entendent pas. Comme ça, on pourra toujours engager la moitié des pauvres pour tuer l’autre moitié. C’est comme ça que ça marche, l’immigrationnisme patronalement sponsorisé. Ça a toujours marché comme ça, d’ailleurs.

Voilà, c’est comme ça qu’il faut « lire » les merdias de ces derniers jours. Si l’Immonde montre la réalité des ghettos infestés par le racisme antifrançais, faut pas croire que c’est pour faire la pub à Le Pen ou pousser le petit Blanc à se faire repousser les couilles genre milicien féroce. Le but, c’est que le petit Blanc perde le peu de couilles qui lui reste, et qu’il courre se réfugier sous les jupes de maman République : « Oui, oui, Sarko, je veux bien que tu casses le modèle social, mais protège-moi des arabes, surtout… »

Eh ouais, les petits gars. C’est comme ça. Quand ils arrêtent de vous défoncer, vos macs, c’est parce qu’ils vont vous obliger à tapiner. Voilà ce que c’est, d’être de bonnes gagneuses. Mentalité de femme battue, donc dérouillée vespérale garantie. Telle est la morale de notre France féminisée. Et c’est bien là-dessus que le pouvoir compte, et c’est bien dans cette optique qu’il montre, enfin, un peu de la réalité des banlieues.

Enfin, cerise sur le gâteau, on remarquera qu’alors qu’en novembre 2005, c’était les Nwârs qui tenaient le devant de la scène, cette fois, le méchant musulman fait son comeback. On ne m’ôtera pas de l’idée que le côté « Allah Akbar » de ces émeutes, la manière dont les journaleux en parlent, ça connecte vachement bien avec l’actualité internationale vue par Bernard Kouchner. Et pour ceux qui n’auraient pas compris le lien, tiens, en v’là un autre de lien. Ecoutez donc le génial rabbin Ron Chaya (le meilleur propagandiste antisémite de ces vingt dernières années). Ça s’appelle « comment arrivera la victoire d'Israël », et ça vaut le détour !

Produits associés

Partager ce contenu