Souhaits d'épanouissement dans le déployer de la passion authentique pour tous les temps qui viennent... | Par Francis Cousin

Publié le : 04/01/2018 14:46:16
Catégories : Articles auteurs , Auteurs , Billets d'actualité , Francis Cousin

« Le Soleil se produit comme nouveau à chaque jour. »
- Héraclite, Fragments sur la nature de l'Être


À l'encontre de la dictature démocratique de l'aliénation marchande et en continuité organique des racines d'insoumission du cosmos païen et du logos christique, l'homme de la tradition de l'être sait que la société du spectacle de l'avoir et de la représentation ne doit pas être améliorée mais bien anéantie.

Lorsque la réalisation, toujours plus accomplie, du spectacle du fétichisme de la marchandise en tous les domaines actuels de la crise dernière du chaos de la vie aliénée rend toujours plus difficile à la conscience humaine de dé-couvrir et de désigner sa propre déchéance en l'abondance de la misère capitaliste du système des objets, de l'image et du fallacieux, la conscience de l'existence vraie ne peut plus se positionner dorénavant que dans l'alternative de refuser la Totalité misérable de l'abondante déchéance ou Rien... Dès lors, le mouvement de l'auto-émancipation humaine sait maintenant que l'on ne peut affronter l'ignominie de l'économie politique sous les formes illusoires des divers rackets qui, de l'extrême droite à l'extrême gauche du Capital, ont, tous, pour fonction de simplement perpétuer les diverses formes complémentaires de l'assujettissement politique et de l'asservissement économique... Il s'agit donc bien, en conséquence et en premier lieu, d'exclusivement les liquider en intégralité...

« Jésus leur dit donc: "Si le divin était votre origine, vous m'aimeriez, car c'est du divin que je suis sorti et que je suis venu; je ne suis pas venu de moi-même, mais c'est lui qui m'a envoyé. Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage? Parce que vous ne pouvez entendre le Logos qui y réside. Vous avez le Diable pour paternité et vous voulez accomplir les désirs de cette paternité. Elle a été homicide dès le commencement et elle ne se tient nullement en la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en elle. Lorsqu'elle profère le mensonge, elle parle de son propre fonds, car elle est mensonge et paternité du mensonge. Mais, moi, quand je dis la vérité, vous ne me croyez pas. Qui de vous me convaincra de péché? Si je vous dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous pas? Celui qui est du divin écoute la parole du divin. C'est pour cela que vous n'écoutez point, parce que vous n'êtes pas en le Divin." »
Évangile de Jean

En refus de l'économie narcissique de l'existence illusoire du temps des choses, l'humain ne retrouve sa qualité sacrale que dans l'expérience révolutionnaire de l'authenticité du souffle de vie... C'est là, notamment au travers de la symbolique des surgissements de grandissement et de dé-asservissement de l'infini mouvement de la vie authentique, qu'il convient de regarder attentivement les gigantesques et existentielles colères sociales montantes qui annoncent visiblement la radicalité de nouvelles années décisives, qui verront s'accélérer partout la crise historique de l'Empire mondial de la pourriture capitaliste régnante.

Que tous les Solstices d'hiver et d'été, symboles du renouveau subversif du Soleil cosmique des communautés radicales de l'être profond, ainsi que tous les Noëls et Pâques qui témoignent de la re-naissance permanente du Christ insoumis des Lumières invaincues du logos réfractaire nous rappellent utilement, à l'avenir, toute l'importance qu'il y a à chasser pour toujours les marchands du Temple de la tyrannie démocratique des mensonges de l'argent...

À l'encontre de l'atomisation du vivre qui désagrège l'homme en monades pathologiques dont la seule fin est de développer le règne du chacun-pour-soi dans la souveraineté de l'argent pour tous, le Soleil invaincu de l'homme séparé de l'homme, qui entend cependant invariablement dépasser ce séparé, casse définitivement les mirages de la religion du commercer qui réunit des millions d'hommes dés-unis tout à la fois d'eux-mêmes et des autres sous le seul règne ubiquiste de l'accaparer.

Au monde unifié du Capital, le monde dés-unifié des hommes ne peut opposer que la propre unification de son cercle de renaissance envers et contre tous les sordides calculs égoïstes qui noient toute relation humaine dans les eaux glacées de l'orgie mercantile. L'accumulation du Capital, c'est l'accumulation des hommes en tant que capital dans la servitude logique du salariat qui couronne toutes les incomplétudes de l'esclavage et qui finit alors par substituer de cette manière le fanatisme de la chosification à la respiration de l'humanisphère.

En refus de toutes les théologies du droit à consommer de l'offre et de la demande réifiées, l'impérissable retour au désir de communauté constitue bien la seule objection cohérente à l'expansion si désastreuse de l'abstraction-argent inhérente à l'individu isolé dans les agrégations de l'équivalent-général...

À la suite et en confirmation des perpétuels soulèvements limités de naguère, il suffira, dans la crise continue et explosive du marché mondial à venir, que le surgissement radical du prolétariat universel s'abolissant planétairement fasse son apparition pour transformer aussitôt cet espace machinique de créances en restauration communiste de la tradition de vie en-racinée et donc dégagée des hiérarchies et concurrences du cumul.

La théorie révolutionnaire doit œuvrer à perpétuellement aller de l'avant afin de toujours poursuivre son renforcement, jusqu'à ce moment de détermination historique où les manœuvres du fétichisme de la marchandise cessent d'être possibles quand le spectacle de la représentation ne peut plus du tout dominer la réalité du vivre.

« La philosophie ne peut être réalisée sans la suppression du prolétariat, et le prolétariat ne peut être supprimé sans la réalisation de la philosophie. »
Karl Marx
, Contribution à la critique de la « Philosophie du droit » de Hegel

Comme en la si saisissante musique sacrale de Bach, par l'éternel retour du Soleil cosmique des naturelles sensualités de Terre, la joie de Noël préfigure le don total de la Crucifixion qui prévient qu'il n'est de rédemption radicale que par la voie la plus extrémiste de l'incarnation historique quand elle est l'ennemie la plus extrême de la civilisation des échanges puisque amour inflexible de la communauté des hommes.

Le résultat de l'Histoire n'est rien sans l'histoire de son devenir, et c'est la conscience de cette circularité qui nous démontre la vie immanente du Logos en toute la richesse de son contenu. Le problème des rapports dialectiques de la conscience et de l'Histoire marque là toute l'importance des pré-socratiques et du Christ radical pour préciser la nature et la place tant de la conscience de l'Histoire que de l'histoire de la conscience. Ce cercle est lui-même un système cosmique circulaire dont les trois moments sont le Logos, le Croître de la Phusis de la nature et l'Esprit du conscient. Ce conscient, tout d'abord perdu et éparpillé dans l'égarement en la nature, n'est là qu'un esprit enfoui et dormant; et, pour qu'il trouve la force véritable d'un réveil authentique, il se doit de devenir conscience du cosmos et conscience de lui-même jusqu'à pouvoir s'affirmer comme volonté et action de décision radicale. C'est pourquoi l'humain conscient est toujours histoire et conscience d'histoire en développement d'universalité. Comme Hegel le dit dans la Phénoménologie de l'Esprit, ainsi se dé-couvre « un Moi qui est un Nous et un Nous qui est un Moi ».

Ne plus survivre selon l'avoir mais vivre selon l'Être... Avec la crise cataclysmique de la valeur va renaître non pas la lutte de classe qui ne s'est jamais interrompue, même si la contre-révolution du siècle dernier l'avait lourdement anémiée, mais une contestation dure du système de l'argent d'une envergure absolument certaine. Alors, la spontanéité de la masse, se positionnant comme auto-abolition du prolétariat universel qui voudra assurément dépasser le spectacle de la marchandise, adoptera nécessairement le point de vue de la communauté humaine en compréhension cosmique de son être générique, et donc en affirmation que politique et économie sont de simples reliques du passé.

Sans doute, dans la situation présente, la pensée radicale de la totale contestation subversive n'est avancée qu'imparfaitement par un petit nombre de personnes ou de groupes, puisque l'isolement dans la critique incomplète est la règle tant que la vérité terminée de la crise historique du mode de production capitaliste n'a pas fini de finir. Mais les temps qui viennent en tant qu'éclosion de l'histoire de ce dé-nouement vont bouleverser cette donne, de telle sorte que la vérité comme expérience totale du mouvement dialectique de la caducité du Capital verra jaillir la possibilité de la conscience intentionnelle du Tout de la Commune humaine intégrale.

« Cette communauté où personne ne poursuivait un but intéressé, où il y avait pénurie de tout, mais nul privilège, et où personne ne léchait les bottes à quelqu'un était comme une anticipation sommaire qui permettait d'imaginer à quoi pourraient ressembler les premiers temps du socialisme. Et, somme toute, au lieu d'être désillusionné, j'étais profondément attiré... »
- George Orwell, Hommage à la Catalogne

Que la puissance jouissive de l'authentique qualité d'éveil apporte de la sorte à chacun joie, épanouissement et lucidité sur le chemin du vivre véridique...

Francis Cousin, Commentaires sur l'extrême radicalité des temps derniers.

Articles en relation

Partager ce contenu