"The Economist" avait-il prévu le mouvement des gilets jaunes dans sa Une dès 2016 ?

Publié le : 05/01/2019 12:37:25
Catégories : Articles auteurs , Auteurs , Billets d'actualité , Pierre Hillard

« Concernant les GJ, il faut comprendre leur révolte. Les fins de mois sont difficiles ce qui légitimise leur réaction. Mais le reproche que je fais aux gens du peuple que sont les GJ, c’est que ces maux qui s’abattent sur nous étaient prévus depuis très longtemps. Maintenant que le frigo est vide, ils commencent à vitupérer contre le banquier au pouvoir et son équipe. C’est avant qu’il fallait réagir ! Les problèmes sont réels et prennent racine dans la loi de janvier 1973 (cf. Loi Pompidou-Giscard) qui fait que nous sommes obligés de payer des intérêts à une oligarchie, une sorte de tribut qui dépasse depuis 73 200 milliards d’euros. S’y ajoutent le facteur Union Européenne et monnaie unique qui nous tuent. Cependant, il faut bien se dire que tous ces fléaux peuvent être utilisés au service d’une cause. Prenez par exemple la revue « The Economist », un hebdomadaire mondialiste géré par les Rothschild qui sort traditionnellement un numéro spécial à la fin de l’année pour l’année suivante. Dans le numéro qui est sorti à la fin de l’année 2016 pour l’année 2017, vous avez sur la couverture des dessins représentant des manifestants vêtus de jaune, avec des pancartes « TTIP [Marché transatlantique : Transatlantic Trade and Investment Partnership ou TAFTA], NON, STOP » etc. Cela signifie que c’était déjà prévu, cela selon le vieil adage « Agiter le peuple avant de s’en servir » ! Le mouvement s’appuie sur une révolte juste car centrée sur des problèmes réels, pour ensuite la faire dévier au service d’une cause qui échappe aux GJ et qui est d’essence mondialiste. Prudence pour ne pas se faire avoir ! »
- Pierre Hillard
Propos retranscrits par Nrt24 (décémbre 2018).

La couverture du numéro spécial «The World in 2017», publié en novembre 2016 par «The Economist».

A lire : "The Economist" avait-il prévu le mouvement des gilets jaunes dans sa Une dès 2017 ?


Pierre Hillard, ancien professeur en relations internationales à l'école supérieure du commerce de Paris, docteur en science politique déplore l'ignorance des populations sur la situation réelle de la France et sur ses perspectives d'avenir. Son constat est amer (le mot est faible), mais juste.

« Marche ou crève » : ce que va devenir la France par Pierre Hillard

Partager ce contenu